Comment aménager les rangements pour la chambre à coucher

Pour avoir une chambre à coucher en ordre, il faut nécessairement un bon aménagement des rangements. En effet, ces derniers sont nécessaires pour caser les vêtements, le linge de maison, les chaussures et divers autres accessoires à une place précise où ils n’encombreront pas la pièce. Pour ce faire, plubesoins-de-rangementsieurs solutions sont possibles selon la décoration de la maison,  la taille de l’intérieur, les besoins, et les goûts personnels. De la petite commode au grand dressing en kit, sur mesure ou modulables, voici quelques conseils sur les meubles déco :

Evaluation de l’espace à aménager

Avant de procéder à tout achat de meubles, il est important de définir en premier lieu l’espace à aménager : faut-il investir tout un mur, un coin, une grande partie de la chambre ou une pièce dédiée ? On procède ensuite à la prise des mesures en commençant par la hauteur, la largeur et la profondeur voulue. Puis, les mesures en deux endroits sont à relever pour que la dimension la plus faible en hauteur et en largeur soit reportée. Dans le cas d’une armoire à portes coulissantes, c’est la largeur la plus grande qui est à reporter. En outre, il est bon de noter que la profondeur moyenne suggérée pour un meuble de rangement est de 60 cm. Aussi, un espace de rangements rationnel doit se situer sur deux zones distinctes, l’une active et l’autre passive. Cette dernière constitue les parties difficilement accessibles pour placer des objets à usage occasionnel (vêtements de ski, habits hors saison, sacoches, etc.). Dans un placard, elle serait représentée par les parties hautes et basses. La zone active est celle où les objets courants sont placés (vêtements, chaussures et accessoires journaliers). Elle doit ainsi être à portée de main et à portée de vue pour plus de praticité au quotidien.

Evaluation des besoins de rangement

choisir-chaudiere-gazL’agencement d’un espace de rangements dans une chambre à coucher doit se faire en fonction de l’utilisation de celui-ci. Il faut alors définir les besoins en évaluant la quantité de vêtements, de chaussures, de linge et d’accessoires à ranger. Leur volume est aussi à prendre en compte pour en évaluer l’encombrement. On commence par considérer le volume de linge plié (T-shirt, pantalons, draps, etc.), puis il faut calculer le nombre de piles ainsi que l’espace que cela peut prendre dans le mobilier de rangement. Il faut procéder pareil avec les vêtements à suspendre (manteaux, vestes, chemisiers, etc.) et les objets à poser (chaussures, sacs à main, etc.). Ce n’est qu’après qu’il faut décider du type d’implantation à adopter : penderie, placard, dressing, commode, séparation de pièce, mobilier de rangements à portes pliantes, coulissantes ou ouvrantes, sur mesure, en kit, …