Construire une maison container : comment ça marche ?

Les containers maritimes étaient au départ utilisés comme base de vie et bureau pour les professionnels. Mais actuellement, construire une maison container intéresse de plus en plus les particuliers. Low cost et modulable, s’ils sont bien disposés ils peuvent aussi être très design.

Les usages des containers dans le BTP

Logement

Même si c’est peu anodin, convertir un container maritime en logement pourrait être un bon plan. De plus, si on a les quelques talents en bricolage, il pourrait ouvrir à un projet d’auto construction.

bureau temporaire pour un chantier

Dans un important chantier, le bureau des maitres d’œuvres est souvent implanté sur place. Et pour plus de praticité, l’usage d’un container reste la meilleure alternative. Outre le bureau, les containers peuvent aussi s’utiliser en guise de vestiaire ou zone de stockage des matériaux et équipements de chantier.

Base de vie

Dans les endroits enclavés, la construction de bâtiment en container reste la solution la plus abordable et plus pratique.  

Bureau pour un usage de longue durée ou local commercial   

A part un usage temporaire, il existe aujourd’hui des entreprises construisent leurs locaux professionnels avec des containers. Pour ces dernières, ce n’est pas seulement le coût construction qui leur intéresse, mais c’est aussi surtout le design et la performance énergétique offerts qu’ils proposent.  

Les avantages de construire une maison container

C’est avant tout plus abordable

En moyenne le prix au m2 de la construction d’une maison clé en main est à l’ordre de 1500 à 1800 euros. Pour une maison container par contre, ce tarif pourrait descendre jusqu’à 800 à 700 euros le m2.

Chantier plus rapide

Le délai standard pour la construction d’une une maison est entre 10 à 12 mois. Mais pour une maison container, le chantier pourrait être entièrement achevé au bout de 4 à 6 mois.  

L’usage d’un container en bâtiment est écologique

Les containers utilisés dans la construction sont souvent en fin de vie. Donc le fait de l’utiliser permet de le recycler. Après, grâce au métal qui l’enveloppe, il peut aussi préserver de la pollution électromagnétique.  A part cela un container offre aussi un grand confort et peut supporter des conditions climatiques extrêmes.

Une maison container est évolutive et modulable

En matière de BTP, la modularité est un atout considérable. Et justement, avec les containers, il est tout à fait possible de construire sa maison de manière évolutive suivant ses préférences et budgets.

Les étapes de la construction

Avant de commencer un projet de construction d’une maison container, beaucoup se demandent s’il faut un permis de construire spécifique pour ce type de bâtiment. Mais conformément à la loi, la construction de ce type de logement est tout à fait similaire à une maison classique.

Elaboration plan

Tout comme dans tout projet de construction, il faut toujours au préalable dessiner un plan. A partir de cela, on peut définir si on va faire superposer les containers ou les faire aligner. Il permet également de connaitre au préalable le nombre de containers nécessaires pour la construction de la maison. A tire de référence, une maison de 100 m2 qui disposerait de 3 chambres, un living et une salle de bain et sanitaire demanderait près de 4 containers au minimum.  

Choix des containers

Pour choisir les conteneurs maritimes adaptés pour la construction de sa maison, il faut se baser sur plusieurs paramètres. Déjà, il y a la taille. Suivant la norme ISO, les conteneurs maritimes peuvent avoir 3 tailles : 20 pieds (14,40 m2), 30 pieds (28,80 m2) et 40 pieds (32,40 m2). Côté disposition, c’est plus large. Par défaut, il y a closed container, Dry ou encore CTS . Entièrement renfermé, il dispose toutefois d’un point d’ouverture à son extrémité. Il y a aussi le conteneur Open Top. Similaire à un dry, sa seule différence, c’est qu’il ne dispose pas de toit. Après on a également le conteneur Open Side.  A ouverture latérale, dans la construction, on l’utilise souvent pour faire office de baie vitrée. A part ces trois là, il existe aussi diverses variantes de conteneurs maritimes qui ne sont pas forcément utile dans la construction comme les conteneurs ventilés,  à atmosphère, spécialisé…

Préparation fondation

Un container de chantier qu’on utilise pour une durée de moins d’un an ne nécessite pas de fondation. Par contre, si c’est pour un habitat, c’est tout à fait obligatoire afin de renforcer la stabilisation de la structure.

Agencement des containers

Après la fondation, la prochaine étape serait de raccorder les containers entre eux suivant le plan établi au préalable. Pour ceux qui fassent une auto construction, cette opération pourrait nécessiter la location d’un élévateur.

Isolation et second œuvre

Une fois les conteneurs mis en place, il faut par la suite passer au second œuvre. Parmi les opérations les plus importantes, il y a l’isolation, l’installation du sanitaire, la mise en place du système électrique et luminaire. Au terme de ces opérations, il ne vous reste plus qu’à entreprendre quelques finitions et décorer votre maison container selon vos préférences.

Combien coûte la construction d’une maison container ?

Comme il a été cité plus en haut, le coût de construction d’une maison conteneur s’élève en moyenne dans les 700 à 800 euros par m2. Toutefois, tout pourrait dépendre du prestataire ou de l’entreprise de BTP chargé de la construction.

Quels sont les éventuels inconvénients d’une maison container ?

Même si une maison container renferme de très nombreux avantages, il a tout de même ses inconvénients. Parmi eux on peut citer en premier la limite sur la superficie. Aussi, comme il a très peu de performance thermique, le coût en matière d’isolation pourrait être plus exorbitant par rapport à une maison en béton. Enfin, il y aussi le fameux effet Cage Faraday qu’offre un container. Même s’il protège de la pollution électromagnétique, il peut perturber les réseaux cellulaires et Wifi d’un logement ce qui est plutôt assez contraignant.