Comment améliorer le rendement de son potager?

Le fait seulement d’avoir un potager de 10m2 pourrait ouvrir à une économie de près de 95 euros par an. Et pour ceux qui bénéficient d’une parcelle cultivable de 100 m2, ils ont même la possibilité d’avoir une autosuffisance en légumes et légumineuses (3 à 4 personnes).

Outre le fait que c’est plus économique, quand on cultive ses propres légumes, on peut également avoir accès à des produits frais et bios. Pour vous aider à optimiser de manière considérable la récolte et le rendement de votre potager maison, voici quelques conseils utiles.                      

Varier les cultures et optimiser la surface cultivable

Faire un potager en carré

Créer un potager en carré peut réellement vous permettre d’optimiser votre parcelle de terrain. En effet, contrairement à une culture classique, on peut nettement avoir un meilleur rendement. Parmi les plantes qu’on peut cultiver avec cette méthode, il y a la tomate, la fraise, la laitue et les radis. Pour ces derniers en particuliers ils peuvent être récoltés en seulement 4 à 6 semaines après la semence.

Mettre sous serre les légumes sensibles

Si dans votre région, vous faites souvent face à l’intempérie, il serait plus intéressant de pratiquer la serriculture. Cette méthode consiste avant tout à protéger vos plantes de la pluie et du vent tout en les permettant d’avoir suffisamment de rayonnement solaire pour la photosynthèse.  Coté rendement, pour un serre tunnel de 6m2, vous pouvez avoir près de 20kg de pomme de terre par récolte ou 13 à 15 kg de de pois.

Les autres avantages de la culture sous serre, c’est qu’il vous ouvre droit à la plantation de légumes variés et à une culture contre saison.  

Concevoir un jardin vertical

Quand vous manquez d’espace et que vous voulez cultiver le maximum de plante, concevoir un jardin vertical semble bien être une bonne alternative. Néanmoins, il faut noter que certains légumes et fruits ne conviennent pas à ce type de culture. Parmi les plantes qui peuvent pousser sur un mur végétal, il y a la salade, le persil et le citron. 

Planter ses épices à l’intérieur

Lorsque votre jardin est comblé, il important de savoir que vous pouvez également faire pousser vos plantes à l’intérieur de votre maison. Pas compliquer à entretenir, les piments rouges, le basilic, le laurier ainsi que d’autres condiments et épices peuvent très bien pousser sans qu’ils soient disposés dans votre potager.

Savoir entretenir convenablement le sol

Outre l’optimisation du sol, l’entretien de ce dernier est aussi capital pour améliorer le rendement. Avant tout, il y a l’arrosage régulier et l’usage d’engrais naturel. Après, pour que le sol puisse rester fertile, il est très important de savoir effectuer une rotation de culture.