Choisir un chauffage au gaz

chaudiere-gar-choisir1Le gaz naturel est une énergie fiable, propre, moins coûteuse que les autres types d’énergie, et par conséquent, il est encore un des combustibles le plus choyé des Français qui désirent un confort simple et recherché avec une chaudière au gaz. On distingue trois types de gaz pour le chauffage, mais avant vous pouvez en savoir plus ici pour choisir un chauffage.

Gaz naturel (surnommé gaz de ville). L’avantage du gaz de ville est qu’il ne nécessite pas de réservoir de stockage car son alimentation est assurée par des conduits souterrains. Ces installations sont généralement réservées aux résidents des grandes villes.

Gaz propane (surnommé gaz de pétrole liquéfié). Il est idéal pour les propriétaires qui veulent se chauffer au gaz mais qui n’ont pas accès au gaz de ville. Il nécessite toutefois un réservoir de stockage.
Gaz butane. Il est disponible en bouteille et sert à alimenter le poêle ou des radiateurs d’appoint. Donc ne nécessite pas l’achat d’un réservoir de stockage. En revanche, il faut souvent changer les bouteilles de butane.

Le propriétaire pourrait transformer sa chaudière au fioul en chaudière à gaz en modifiant le brûleur.

Chaudière gaz condensation

Il existe trois types de chaudières à gaz :

  • La chaudière haut rendement atteignant 85% d’efficacité
  • La chaudière basses température qui alimente les systèmes de chauffage avec une eau à 50 degrés plutôt que le standard de 90 degrés.
  • La chaudière à condensation.

Ce type de chaudière est celle des trois qui a le rendement le plus élevé car elle récupère la chaleur dans la fumée de combustion. La chaudière à condensation est basée sur le processus de changement de l’état gazeux (vapeur) à l’état liquide.

Au cours de cette transformation, une certaine quantité d’énergie (chaleur latente) est générée. Avec une chaudière traditionnelle, une portion de cette chaleur latente est évacuée par la fumée alors qu’avec une chaudière à condensation, une très grande partie de cette chaleur latente est récupérée.

Ainsi, le rendement d’une chaudière gaz condensation est supérieure de 15% à une chaudière gaz à basse température dans laquelle la vapeur d’eau n’est pas condensée et de plus l’émission de gaz polluants est réduite au maximum. La récupération de l’énergie normalement envolée dans la fumée, permet aux manufacturiers de chaudières à condensation d’affirmer qu’ils obtiennent un rendement de 107%.

Chaudière murale gaz

Au cours des dernières années, les chaudières au gaz à l’instar des chaudières au fioul, ont grandement évolué et leurs performances et efficacité se sont sérieusement améliorées tandis que leur consommation a diminué. L’avantage de la chaudière murale gaz est un poids réduit, une opération silencieuse et un encombrement réduit par rapport à un modèle au sol et par conséquent elle s’intègre discrètement dans les espaces réduits. On peut se procurer ce type d’appareil à condensation, soit pour chauffage seul ou soit avec production d’eau chaude sanitaire avec une haute puissance continue. L’évacuation des fumées se fait soit par une cheminée ou par ventouse. Un ensemble de normes complexes et précises a été établi concernant l’installation, l’implantation, l’emplacement, la position et la hauteur des ventouses. Le propriétaire et son installateur devront donc s’y conformer.

Prix chauffage gaz

Le prix du pétrole est sujet à de fortes variations fréquentes alors que le prix du gaz semble suivre une évolution plus constante. Le prix du chauffage à gaz de ville est plus élevé que celui du bois mais moins que le fioul et l’électricité. Le coût d’utilisation du butane et du propane est toutefois beaucoup plus élevé que le gaz naturel. En effet, le propriétaire d’une maison de 100 mètres carrés pourrait voir sa facture de gaz propane se situer à 2000 euros par année.

Le coût d’une chaudière au gaz est environ le même qu’une chaudière au fioul, soit entre 800 et 2000 euros. Toutefois le réservoir de stockage requis pour le propane est plus élevé que celui requis pour le fioul.

Un point important à considérer est le fait que l’installation d’un système de chauffage au gaz nécessite l’utilisation de l’électricité pour les instruments de contrôle et la soufflerie. Donc il faudra tenir compte de ces données si on veut établir un comparatif juste. En bout de ligne, la comparaison de l’ensemble complet des coûts annuels démontre l’avantage du gaz naturel sur le fioul.