Ce qui est bon à savoir sur la toiture végétalisée

Vous voulez avoir un jardin pourtant votre espace ne le permet pas. Si vous êtes un grand fan des fleurs et des plantes, la toiture végétalisée est faite pour vous, à condition bien sûr que vous disposiez d’un toit plat.  Dans cet article nous allons vous parler des différents types de toiture végétalisée. Par la même occasion, nous allons voir ensemble les avantages et les désavantages de celle-ci. Il est à remarquer dès lors que l’avis d’un expert en toiture tel que le couvreur professionnel est requis en ce qui concerne la réalisation d’un tel projet.

Les différents types de toiture végétalisée

Les différents types de toiture végétalisée présentent quelques similarités, mais ont aussi des différences bien nettes. En effet, elles sont toutes d’excellents isolants. Avec celles-ci, vous avez une isolation thermique et phonique exceptionnelle. Pour en savoir plus, nous allons voir un à un les types de toiture végétalisée qui existent. En effet, il existe principalement deux tyspes.

La toiture végétalisée extensive.

Pour qu’on puisse adopter ce type de toiture, l’inclinaison de votre toit ne doit excéder 35°. Généralement, les plantes qui conviennent à celui-ci sont les mousses et les plates grasses comme le sedum. En effet, il s’agit de végétaux qui ne requièrent pas d’entretien spécifique. Cela s’explique par le fait que l’épaisseur du substrat sur une toiture végétalisée extensive est mince, car elle ne dépasse pas les 10 centimètres. C’est un toit très léger, car la charge supportée par le toit ne dépasse pas les 100kg par mètre carré. Aussi, elle est facile à installer et peu coûteuse. En fait, les plantes qui s’y trouvent résistent tout aussi bien au froid qu’à la grande chaleur, notamment la sècheresse. Sachez qu’aucun permis n’est requis pour sa mise en place. Toutefois, un professionnel en toiture tel que ce couvreur expert dans le 30 doit impérativement contrôler la capacité du toit.

La toiture végétalisée intensive

Elle plus onéreuse que la toiture végétalisée extensive. En effet, cette différence est due au caractère aménageable de ce type de toiture. Il s’agit réellement d’un jardin dans lequel on peut planter n’importe quelle plante, notamment les fleurs, le gazon, les arbustes et les certains types d’arbres. Cela s’explique par le fait que la couche de substrat sur laquelle ces derniers vont être plantés est assez épaisse. Plus précisément, elle environne les 30 cm. Ce qui va permettre aux racines des végétaux de se développer normalement. Toutefois, comme il s’agit d’une couche lourde, la charpente sur laquelle la toiture végétalisée intensive repose doit être solide, pouvant supporter une charge de 500 kg au maximum par mètre carré. Elle est surtout préconisée pour la charpente en béton renforcée. Sachez que la pente du toit ne doit pas excéder 3°. Vu les caractéristiques de celle-ci, elle nécessite un entretien fréquent au même titre que tous les jardins. Outre cela, vous devez détenir un permis pour ce genre de toiture et tous travaux doivent être précédés du contrôle d’un ingénieur.

Aperçu sur les avantages et les désavantages de la toiture végétalisée

  • Ses avantages

La toiture végétalisée est une toiture performante en termes d’isolation. En effet, la couche de substrat sur le toit agit en tant qu’isolant. Ainsi, l’intérieur de la maison bénéficie d’une excellente isolation thermique.  Il y a moins de déperditions d’énergie. Ce qui vous permet de bénéficier d’une chaleur en hiver et d’une atmosphère fraîche en été sans user de la climatisation. C’est également un bon isolant phonique, car les bruits de fond incommodants sont atténués.

Outre cela, comme ce toit participe à la réduction de l’émission de gaz carbonique, la qualité de l’air que vous respirez sera meilleure. 

Enfin, les plantes de cette toiture absorbent l’eau de pluie. Puis, cette eau ruisselle lentement jusqu’aux gouttières. Ces dernières ne sont pas alors fragilisées comme lorsqu’il pleut en abondance vu que la charge qu’elles supportent est considérablement réduite.

  • Ses inconvénients

Comme tout jardin, la toiture végétalisée a besoin d’être entretenue régulièrement. En effet, il faut prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter le développement des mauvaises herbes. Ensuite, la présence des plantes peut attirer des insectes. Ce qui peut gêner dans le cas où ils rentrent dans la demeure. Enfin, repérer les fuites et les fissures devient difficile à cause de la couche de substrat.  

Pour conclure, il existe principalement deux types de toiture végétalisée, à savoir la toiture végétalisée extensive et la toiture végétalisée intensive. Vu que ces types de toits sont d’une lourdeur assez conséquente, les charpentes qui vont soutenir le toit doivent être bien solides. Pour ce faire, le béton est le matériau à priser. Il est toutefois conseillé de faire appel à un couvreur charpentier pour s’assurer de la solidité des  charpentes.