Entretenir sa toiture : conseils pour le faire

Élément incontournable pour la protection de la maison, la toiture mérite d’être nettoyée et entretenue régulièrement. Selon qu’il s’agisse d’une toiture en tuile, en ardoise, en bois, on est souvent amené à utiliser une technique de nettoyage particulière. Alors, comment s’y prendre ? Voici un tour d’horizon sur l’entretien de la toiture !

Pourquoi nettoyer et entretenir sa toiture ?

La toiture d’une maison est l’une des composantes les plus exposées à toutes sortes d’intempéries (pluie, gel, pollution, voir la suite). Au fil du temps, elle est souvent dégradée (perte de son esthétique et son étanchéité). Mais nettoyer régulièrement sa toiture permet de la remettre en bon état. Mieux, cette opération est nécessaire pour prolonger sa durée de vie. En outre, une toiture bien entretenue assure une protection optimale à la maison. Le nettoyage et l’entretien de la toiture permettent enfin de conserver la chaleur ou la fraîcheur à l’intérieur de la maison.

Différentes techniques de nettoyage de toiture

Il existe aujourd’hui plusieurs techniques de nettoyage de toiture, en fonction du type et du matériau utilisé pour sa réalisation. Voici quelques méthodes de nettoyage de toiture, leurs avantages et leurs contraintes.

Le nettoyage à la brosse
C’est une méthode fréquemment utilisée pour redonner une nouvelle fraîcheur au toit. Pour adopter cette technique de nettoyage, il faut s’assurer qu’elle est appropriée au matériau de la toiture. En plus, le choix d’un produit chimique adapté à l’entretien de votre type de matériau est indispensable pour éviter de le dégrader davantage.
La technique de nettoyage à la brosse est souvent réalisée à l’aide de l’eau de javel concentrée ou du chlore. Si ces produits chimiques sont très efficaces contre les mousses, leur usage n’est pas sans conséquence. En effet, l’eau de javel utilisée sur une toiture en tuile peut la détruire ou la rendre poreuse. L’autre problème est celui de l’évacuation de l’eau javellisée après l’entretien du toit. Au contact d’une telle eau chargée, les végétaux seront simplement asséchés à la racine.

Nettoyage de toiture au karcher
Le nettoyage à haute pression, à l’aide d’un équipement de la marque Karcher, peut être une bonne solution si le travail est fait avec agilité. Il permet d’enlever les mousses et les taches visibles sur le toit. Bien que très appréciée pour sa rapidité, cette technique ne fournit pas de bons résultats à long terme. Les mousses ne tardent pas à apparaître peu de temps après l’entretien. En plus, le nettoyage à haute pression n’est pas approprié pour une toiture en tuile ou en ardoise. La puissance des jets peut abîmer ces revêtements et provoquer infiltrations d’eau depuis le toit.

Comment nettoyer sa toiture ?

Quelle que soit la méthode de nettoyage ou le type de toiture (toiture en tuile, en ardoise, en tôle…), voici comment procéder.
• Préparer le chantier d’entretien du toit : avant toute opération de nettoyage de sa toiture, il faut s’assurer de disposer un matériel adéquat. En effet, le nettoyage de la toiture nécessite une échelle suffisamment longue pour dépasser les gouttières (cela évite tout éventuel cas de glissade), les produits de nettoyage et d’entretien recommandés. Par ailleurs, les occupants de la maison doivent se tenir à l’écart du chantier pour éviter tout risque de chute d’objets. Enfin, le port de chaussures de sécurité, à semelles antidérapantes, est nécessaire pour prévenir toute chute.

• Analyser l’état de la toiture : cette opération est indispensable et permet de choisir une solution de nettoyage adaptée à l’état de la toiture. Une fois en hauteur, il faudra vérifier l’état de dégradation du toit, identifier les saletés, vérifier également l’état du matériau (tuile, ardoise, tôle, etc.). Lorsque l’état d’une tuile ou une ardoise nécessite d’être remplacé, autant le faire avant de procéder au nettoyage du toit.

• Enlever les saletés : retirer les saletés et les mousses du toit et celles accumulées au niveau de la gouttière. Cela permet d’obtenir un meilleur résultat après nettoyage.

• Appliquer un produit anti-mousse : utiliser une brosse ou un pulvérisateur pour appliquer un produit anti-mousse sur la toiture. Il est préférable de choisir un produit sous forme de spray, facile donc à utiliser. Laisser ensuite un peu de temps après l’application avant de nettoyer le toit.

• Procéder au nettoyage de la toiture : après avoir terminé les précédentes opérations, il est temps de nettoyer le toit. On peut utiliser une brosse, avec de l’eau, pour frotter le revêtement du toit et enlever toutes les taches et les saletés. Après cette étape, il faut rincer la toiture avec de l’eau propre (verser l’eau du haut vers le bas). Par ailleurs, les saletés collectées doivent être mises dans un seau pour les faire descendre du toit.

• Appliquer un traitement hydrofuge : cette mesure permet de protéger le revêtement de la toiture contre les intempéries, en renforçant l’étanchéité du matériau. Mais avant tout, il faudra s’assurer que le toit est bien sec et prêt à accueillir ce traitement protecteur. Et après l’application du traitement hydrofuge, laisser le toit séché pendant 24 heures avant de le rincer à l’eau.

Entretien de toiture : faire appel à un professionnel ?

Il est possible de nettoyer sa toiture soi-même si l’on est un bon bricoleur. Mais ce travail s’avère délicat pour certains types de toitures. Raison pour laquelle il est préférable de confier cette tâche à une entreprise spécialisée ou un professionnel qualifié. Ce dernier maîtrise bien les règles de sécurité en matière de nettoyage de toiture. Ce qui lui permettra de réaliser un travail de qualité, dans le strict respect des normes en vigueur.

Conseils pour bien nettoyer sa toiture

Il est conseillé de procéder au nettoyage et à l’entretien de sa toiture au moins une fois par an. Le choix d’un temps sec est idéal pour réaliser ce travail. Il faut savoir que le port d’équipements adaptés est aussi indispensable pour se mettre à l’abri d’une éventuelle chute. Et pour réussir le nettoyage d’une toiture à tuile, veiller à éviter de marcher sur ce revêtement fragile, au risque de le briser.

Enregistrer

Enregistrer